papier du Dimanche

FONDATION COEUR DE MÈRE: AGIR LORSQU’IL EST ENCORE TEMPS!

Beaucoup de personnes ne savent pas le pouvoir/la capacité qu’elles ont de pouvoir impacter dans la vie des autres. Généralement, nous pensons que pour aider autrui il faut être millionnaire ou avoir résolu tous ses propres problèmes, sauf que l’ampleur de nos soucis et celle des autres n’est pas toujours pareille. De plus, l’amour d’une mère est quelque chose de grandiose et parfois même difficile à décrire. Il n’est donc pas surprenant qu’une maman se tue à la tâche pour la survie et le confort de sa progéniture. Sauf que parfois, on oublie qu’elle est humaine et qu’elle a besoin qu’on prenne soin d’elle même si elle ne le demande pas. Nombreuses sont ces mamans célibataires, veuves, divorcées ou simplement abandonnées qui élèvent toutes seules leurs enfants. Cela parfois dans une précarité résonnante. C’est ainsi que la fondation  « coeur de mère » a été mise sur pieds avec pour priorité de soutenir ces mamans défavorisées dans les zones rurales du Cameroun en particulier.

 

NAISSANCE DE L’IDÉE DE LA FONDATION COEUR DE MÈRE (hommage à maman DELPHINE SIEWE)

La présidente de la fondation « Coeur de mère »: Sissi Malika se décide avec son équipe à lancer concrètement les activités au premier semestre de l’année 2017. Lorsque vous discutez avec elle vous comprenez clairement que c’est à partir de la peine subite et beaucoup de douleurs qu’est né le projet. En effet, cela part d’une histoire personnelle: sa maman (Delphine SIEWE) décède subitement d’une crise cardiaque en 2014, laissant ses enfants dans l’inconsolation (on sait ou du moins on peut imaginer la douleur de perdre sa maman). Personne n’avait rien vu venir, maman Delphine était pourtant si forte, robuste et semblait pleine de vie, elle avait d’ailleurs élevé toute seule ses quatre enfants dans une localité rurale du Cameroun (Bandja) grâce à ses travaux champêtres et son petit commerce.

C’est à la suite de son décès que Sissi et ses soeurs cogitent sur ce qui les aurait échappé.  Peut-être maman Delphine n’était pas aussi forte qu’elle laissait transparaître? En réalité, elle était malade (physiologiquement et psychologiquement): d’une part, elle avait des prédispositions à l’hypertension mais n’avait pas vraiment attiré l’attention sur elle (occupée à prendre soin de sa famille); d’autre part, elle avait perdu son fils dans la nature, son enfant avait quitté la maison et n’a plus jamais donné signe de vie jusqu’à nos jours. L’entourage avait peut-être minimisé les conséquences de cela et ne pouvait imaginer la torture que vivait cette mère seule au quotidien.

Si on n’a rien pu faire pour sauver maman, que peut-on faire pour les autres mamans qui vivent des situations similaires autour de nous?

Sissi MALIKA

Cette question donnera lieu à une association: coeur de mères, en 2017.

Nous avons grandi aujourd’hui, nous avons des moyens qui nous permettraient de prendre soin de maman comme elle l’a fait quand nous étions petites, mais elle n’est plus là. Toutefois, il existe pleins d’autres mamans Delphine dans les zones rurales du Cameroun.

Sissi MALIKA

LES OBJECTIFS DE CETTE ASSOCIATION

Tout d’abord la cible des actions menées par la fondation « coeur de mère » c’est les mamans seules en zone rurale du Cameroun. Ses objectifs sont axés sur quatre points principaux:

  1. Apporter une aide morale, éducative et culturelle aux femmes mères résidant dans les zones rurales du Cameroun et assumant seules les responsabilités parentales ;
  2. Susciter et concrétiser chez les mères seules l’esprit de confiance en elles, d’auto-responsabilité et surtout d’initiative en vue de leur propre épanouissement. 
  3. Faire des femmes rurales des personnes responsables, autonomes capables de poser des actions ayant un impact positif dans leur communauté ;
  4. Promouvoir l’insertion socio-professionnelle de la femme rurale .

 

MOYENS ET PLAN D’ACTIONS

Dans l’optique de remplir les objectifs fixés, des actions ont été prévues. Il s’agit d’actions en vue d’apporter un:

Soutien à l’éducation : soutenir financièrement l’éducation des enfants à la charge des mères seules à travers le paiement des frais de scolarité pour les uns, des dons de fournitures scolaires pour les autres. Et éventuellement tout autre apport pouvant soutenir l’éducation des enfants.

Soutien à la Santé : par la sensibilisation sur les nouvelles formes de maladie encore méconnues en zone rurale (surmenage, hypertension artérielle, Diabète et autres) cela avec l’appui des médecins qui ont plus d’autorité sur la question; des campagnes de dépistage des dites maladies toujours en collaboration avec les médecins et hôpitaux volontaires ; et enfin le financement total ou partiel des soins et l’accompagnement dans le suivi sanitaire.

Soutien aux travaux champêtres : (l’agriculture étant la principale activité en milieu rural) Par l’achat et la distribution des semences agricoles, des engrais, des produits de protection de leurs cultures. financement des « Pambés », terme en langue « fêfê » qui signifie la main d’œuvre ouvrière ponctuelle et rémunérée en cas de nécessité. 

Additif : il s’agit de concepts dédiés à contribuer davantage à l’épanouissement et au bien-être de ces mères. Comme premier additif on peut citer le concept « VACANCES DE REINE » qui consiste à offrir des vacances tous frais payés à un groupe de 2 à 5 de ces mamans, durant lesquelles elles se relaxeront totalement, découvriront des activités et loisirs dont la plupart ignorent même l’existence, et surtout elles seront traitées comme des reines qu’elles sont en réalité mais n’ont jamais l’opportunité de revendiquer.

LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES 

Au début de ce projet, Sissi s’est heurtée au découragement de son entourage qui pensait que pour mener une action caritative il faut être très riche et donner le superflu de ses avoirs pourtant elle ne l’est pas. Plusieurs personne l’ont donc conseillé de laisser tomber ce combat qui serait trop grand pour elle et ses quelques camarades prêtes à la suivre dans cette initiative.

Puisqu’il s’agit d’une activité non lucrative, l’autre difficulté a bien-sûr été le financement des actions. La seule activité connexe étant la vente des T-shirts de l’association, les fonds viennent en majorité des cotisations mensuelles des membres de l’association « Coeur de mères ». Elles sont moins d’une dizaine.

La dernière mais pas la moindre est encore l’absence de partenariats en particulier des établissements sanitaires. Le soutien à la santé étant un point très important dans les objectifs de l’association et face à la têtutesse des mamans en zone rurale (qui ne vont se soigner que lorsque le mal empire) la voix autoritaire qu’elles pourraient écouter est celle d’une blouse blanche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LES RÉALISATIONS

Les difficultés rencontrées n’empêchent pas les membres de l’association de se déployer sur le terrain et mener à bien les activités allant à l’endroit des objectifs fixés. Pour sa première année, les actions sont menées à Bandja (village à l’Ouest du Cameroun, en hommage à la maman DELPHINE, car c’est dans ce village qu’elle a passé sa vie.

L’initiative a été lancée récemment, au premier semestre de l’année 2017, deux descentes sur le terrain ont déja été effectuées. En Mai 2017 à l’occasion de la fête des mères, des dons de produits agricoles en majorité ont été fait à Bandja. Et récemment en Août 2017 il y’a eu une campagne back to school au cours de laquelle des collectes de dons et concert caritatifs ont été organisés en vue de soutenir les mamans seules de Bandja financièrement et matériellement dans l’éducation de leurs enfants (il faut préciser que Sissi MALIKA est une artiste musicienne Camerounaise). Pour la remise des dons en vue du soutien à la scolarité onze (11) mamans défavorisées ayant en tout quarante-quatre (44) enfants en charge ont été choisies. Le bonheur a pu se lire sur le visage de ces femmes fortes, même si le nombre selon Sissi est encore infime par rapport à ce que l’association souhaite toucher, car les moyens étant encore limités.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LES PERSPECTIVES FUTURES

L’association étant grandissante, et les retours positifs après les descentes effectués par la fondation « Coeur de mère », l’avenir reste lumineux. Les projets immédiats sont une descente en Mars prochain (Journée internationale de la femme) afin de sensibiliser sur la santé et soutenir moralement et matériellement des mamans en zone rurale. Ainsi que la réalisation du concept « vacances de reines » pendant la période de vacances scolaires prochaine, il s’agira d’offrir des vacances dans un coin paradisiaque du Cameroun à quelques mamans travailleuses qui n’ont pas souvent droit au repos.

21768291_1998074223769290_7159986892436196415_n

EN SYNTHÈSE, prendre soin des mamans seules surtout en situation de précarité est une tâche sociale importante à laquelle nous pouvons tous contribuer tant qu’elles sont encore parmi nous. Que l’on soit orphelins ou pas, on sait que la valeur d’une maman reste une chose inestimable. En Afrique en particulier, la mère joue un rôle central dans l’éducation des enfants et aussi dans le développement économique du pays tout entier à travers les productions agricoles (entre autres) et surtout la mère a un important rôle dans sa communauté. Soutenir des mamans dans le besoin autant que l’on peut matériellement, financièrement et aussi moralement en apportant juste sa petite pierre à l’édifice comme l’a pensé la fondation « coeur de mère » est un acte grandement louable.

En savoir plus sur FONDATION COEUR DE MERE

CONTACTER la Fondation Coeur de Mère

MW

 

 

 

3 réflexions au sujet de “FONDATION COEUR DE MÈRE: AGIR LORSQU’IL EST ENCORE TEMPS!”

    1. Au cas où vous le souhaitiez, vous pouvez entrer en contact directement avec la fondation en cliquant sur le lien « contacter la fondation coeur de mère » , ou vous pouvez suivre leurs activités en cliquant sur le lien « En savoir plus sur fondation coeur de mère » 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s