papier du Dimanche

CARINE ANDELA, PROMOTRICE DU « MADE IN CAMEROUN », UNE CAMEROUNAISE FIÈRE DE L’ÊTRE

Lorsqu’on écoute le nom de cette jeune Camerounaise: « Carine Andela » on l’associe directement au ‘made in Cameroun » car cette dernière en a fait son cheval de bataille et elle utilise tous les moyens à sa portée (le digital dont elle est fan, et aussi en présentielle à travers des fora) afin d’exhorter les jeunes compatriotes à l’entrepreneuriat local et entretenir la masse sur la nécessité de faire confiance aux industriels locaux et de consommer local. Elle est d’ailleurs porte-parole d’une association ASENIA qui a pour but de valoriser le génie africain.

QUI EST CARINE ANDELA?

Jeune Camerounaise de vingt-neuf (29) ans, entrepreneure sociale, fondatrice d’ASENIA (Association des Entrepreuneurs Ingénieux d’Afrique). Elle a fait des études en gestion et comptabilité et elle s’est rapidement mise à l’auto-emploi. Elle est passionnée des réseaux sociaux; en la suivant sur la toile notamment facebook, on se rend facilement compte de son amour pour les productions locales d’où la communication accentuée qu’elle fait dessus.

 

20294273_1379492025431408_1349347819300618497_n.jpg

AFRIQUE GENIUS, UN CONCEPT DE L’ASENIA

Il y’a quelques jours du 29 au 31 Août dernier, s’est tenu à Yaoundé le premier grand forum « Afrique Génius » organisé par l’ASENIA dans le but de présenter les produits locaux, offrir des formations utiles en affaires (telle que techniques de négociation commerciale), tenir des conférences sur des thématiques liées à l’entrepreneuriat jeune et aussi et surtout sur la nécessité de se mettre ensemble afin d’oeuvrer pour le développement national. Le thème de cette première édition traduit à suffisance tout cela: « jeunesse africaine et synergie des génies pour un entrepreneuriat durable ».

TROIS JOURS DE RÉGAL INTELLECTUEL

Dans le but d’exhortation à l’entrepreneuriat jeune et surtout la valorisation du « made in Cameroun », le forum Afrique Génius n’y est pas allé de main morte. Trois principaux panels d’entrepreneurs: des anciens expérimentés comme des plus jeunes qui ont osé et se sont démarqués, ont entretenu le public sur leur parcours et leurs expériences. Ils ont offert des notions et astuces pour réussir en entrepreneuriat. Ces panels étaient constitués de personnalités telles que: Arthur ZANG, Eric Mathias OWONA NGUINI, Audrey CHICOT, Thierry NYAMEN, Claudel NOUBISSIE, Olivier MADIBA, Christian NGAN, Eugène Rodrigue EBONGO pour ne citer que ceux-là. Je n’ai pas pu y assister en présentielle, toutefois grâce aux directs sur facebook, entrepris par Carine ANDELA, nous avons pu nous régaler tout en étant de l’autre côté du pays.

 

TROIS JOURS DE DÉCOUVERTE

À travers des expositions, le public a pu découvrir pendant ces trois jours des créations et des produits inédits de jeunes Camerounais utilisant des produits locaux qu’ils transforment localement et le résultat est tout de même surprenant. Il s’agissait notamment des produits alimentaires et cosmétiques entre autres.

 

DES TROPHÉES POUR NOS ENTREPRENEURS

Carine a présenté quelques jours plus tôt sur les réseaux sociaux des trophées fabriqués par un Camerounais: Caly Calité, et proposait d’en faire des prix. En signe de reconnaisance mais surtout d’encouragement, car le Cameroun est encore un vaste chantier. On ne saurait ignorer ce que ces entrepreneurs ont déjà bati ou bâtissent, mais il reste encore énormément à faire chez nous comme l’a précisé Claudel NOUBISSIE après réception de son Prix.

Le troisième jour du forum, des prix ont donc été remis à plusieurs tels que: le « général » (comme Carine l’appelle) Thierry NYAMEN, PDG de NT Foods; le père de « l’entrepreneurial path » et fondateur de Madlyn Cazalis: Christian NGAN; l’initiateur de Kiroo Rebuntu, fondateur de Kiro’o Games (première entreprise Camerounaise de production de jeux vidéos): Olivier MADIBA et le « serial-entrepreneur » initiateur du concept de réveil « j’ai vendu mon lit »: Claudel NOUBISSIE entre autres.

Le forum s’est clôturé dans une soirée bonne ambiance pleine d’humour. Rencontres et réseautage étaient également au rendez-vous. Vivement le prochain forum!

 

POSITIVE ET PATRIOTE

Ces deux termes pour moi, caractérisent très bien notre jeune entrepreneure, Carine ANDELA. L’environnement souvent négatif dans lequel les jeunes évoluent et qui fait en sorte que la plupart voient encore l’étranger comme l’El dorado semble ne pas avoir d’impact sur elle. Elle met toute son énergie en s’entourant de leaders et en allant « frapper aux bonnes portes » comme elle le dit souvent, afin de contribuer au développement du savoir-faire  africain en général et camerounais en particulier; de mettre en exergue ce qui est fait et booster les jeunes à saisir les opportunités autour d’eux.

Patriote, car elle est très fière de représenter les marques Camerounaises lorsque l’occasion se présente. Elle est d’ailleurs ambassadrice de la marque de cosmétique camerounaise « Lola’s Cosmétics » initiée par la jeune passionnée Périnne BOYOM.

AU FINAL, le Cameroun est notre pays; il nous a donné au moins une terre et un nom. Nous devons l’aimer ce qui nous poussera à mettre sur pieds des actions en vue de son développement et surtout nous comprendrions que pour le porter plus haut il faudrait se mettre ensemble. Il est incontestable que l’Afrique est riche naturellement et intellectuellement, il est donc de notre devoir d’exploiter ces richesses afin de bâtir un pays fort et émergent ne serait ce que pour les générations à venir. La nouvelle génération de jeunes Camerounais soucieux de l’avenir de leur pays l’a compris, et Carine ANDELA en fait partie et est bien décidée à valoriser le « made in Cameroun ». Elle a d’ailleurs précisé dans une interview donnée à KAMITAMAG que:

Le Made In Cameroon n’est pas seulement une marque. C’est bien plus que cela. C’est un style de vie, une nouvelle attitude citoyenne que tout jeune camerounais devrait aujourd’hui considérer comme un engagement personnel. On se doit tous de se mettre à l’ouvrage afin de faire rayonner ce Grand Label qui pourra nous sortir de l’anonymat ; au travers des produits, services, et biens proposés au public, que l’on devienne une véritable référence en Afrique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MW

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s