réseaux sociaux

LA JEUNESSE CAMEROUNAISE ET LES RÉSEAUX SOCIAUX

Je ne sais pas pour vous, mais moi la première chose que j’attrape le matin n’est ni ma brosse à dents ni mon petit déjeuner, mais mon smartphone. Oui je crois bien que je suis une « social media addicted ». Il n’y a rien d’exceptionnel en cela, car je ne suis pas un cas isolé. La plupart des jeunes de mon pays sont accro aux réseaux sociaux: Jeunesse androïde, génération tête baissée, génération 2.0, telles sont les appellations qui reviennent lorsqu’on parle de la jeunesse Camerounaise actuellement.

CÔTÉ POSITIF

Un des principaux avantages des nouvelles technologies en général et des réseaux sociaux en particulier est l’ouverture au monde, l’accès aux informations géographiquement éloignées. Le monde devient un village planétaire dit-on.

Ce que j’aime faire en particulier sur facebook lorsque j’ai du temps c’est m’inscrire dans des fora étrangers (Nigérian, Ivoirien, Ghanéen, Béninois, Français …) Cela ne me permet pas seulement de sortir de l’ennuie mais je me sens proche de ces autres jeunes à travers les thèmes abordés. Et j’aime bien faire ma petite étude psychosociologique en comparant les comportements, ensuite faire des recherches sur ces peuples afin de comprendre leurs comportements et nos différences.

De plus, les réseaux sociaux nous donne accès aux informations importantes, c’est ainsi que la plupart des entreprises ont aujourd’hui des pages sponsorisées sur facebook. Certaines pages, pour les commerces, nous redirigent vers leur site internet et on peut ainsi effectuer des achats en ligne.

CÔTÉ NÉGATIF

S’il existe pleins d’avantages des réseaux sociaux, les inconvénients ne sont pas les moindres.

Oublie des priorités

Si la plupart des parents chez nous récupèrent les smartphones de leurs enfants (du primaire et secondaire) en début d’année scolaire, c’est parcequ’ils savent bien que le fait que ces derniers soient accros aux réseaux sociaux les poussera à abandonner les priorités. Leur cursus académique prendra sûrement un coup, parce-que ces derniers préféreront passer plus de temps à snapchater, ou à bavarder dans des groupes whatsapp au lieu de faire leurs devoirs convenablement.

Aussi vous retrouverez des jeunes traverser la chaussée la tête dans leur smartphones. Certains empruntant des moto-taxis dans la métropole qu’est Douala en surfant, ce qui les expose aux risques d’accidents. Leur sécurité est désormais moins prioritaire que les débats dans leurs groupes whatsapp.

IMG_20170620_212817_843.JPG

Construction de la mythomanie

Le fief de la mythomanie chez nous et bien je dis sans hésiter que c’est les réseaux sociaux! Les jeunes s’inventent des vies sur la toile. Certains commencent même par leurs informations personnelles sur facebook: ils vivent à New York, sont nés à Paris. Pourtant en réalité ils n’ont jamais traversé la frontière camerounaise.

Ils sont prêts à se prendre en photo dans des maisons qui ne sont pas les leurs et poster sur la toile afin de se sentir importants. Des jeunes filles vont jusqu’à emprunter des vêtements pour se prendre en photo et avoir des centaines de like.

L’amélioration des applications  à travers notamment l’avènement des filtres pour les photos, n’arrange en rien la situation. Un ami Nigérian m’a demandé une fois si je ne savais pas utiliser ces filtres, car pour lui toutes les Camerounaises font des photos en utilisant ces filtres, et nous ne sommes plus naturelles du tout.

Accentuation du Narcissisme

Dernièrement, j’ai reçu une notification facebook qui me signalait que j’avais récemment eu 700 mentions j’aime et près de 400 commentaires. Je me demandais bien en quoi est ce que cela constituait un événement puisque la notification était ornée de ballons et feux d’artifices. Mais non, l’équipe de Zuckerberg n’est pas idiote! Les jeunes accordent tellement d’importance aux likes et aux commentaires sous leurs photos sur facebook et instagram

Ils sont prêts à tout pour avoir des likes, quitte à poser nus et faire du buzz. Leur image sur les réseaux sociaux est tellement importante, bien plus que leur vraie image dans la vie réelle. Certains iront jusqu’à se prendre pour des Caïds ou des tops modèles à cause du nombre de likes reçus sur les réseaux sociaux. Ce narcissisme rend certains skyzophrènes à la limite car ils finissent par avoir une double personnalité.

Libertinnage sexuel

S’il y’a bien une chose que les réseaux sociaux ont brisé au Cameroun c’est le tabou sexuel. Entend que pays Africain, on reconnaissait au Cameroun le fait de voir le sexe comme quelque chose de tabou et de sacré. Ce n’est plus le cas.

Je me souviens qu’il y’a un an, ma petite soeur âgée de 13 ans en ce moment était membre d’un groupe whatsapp dont le nom seul m’avait donné froid au dos: « Pussy, Money and Weed ». En discutant avec elle, je me suis rendue compte qu’elle avait été ajoutée par une camarade dont le frère aîné était administrateur et elle ne savait même pas de quoi il était réellement question. Les jeunes se retrouvent ainsi exposés à ce désordre sexuel à travers les réseaux sociaux.

Ils vous parleront de chilling ou de rencontre de groupe, mais pour beaucoup la définition de chilling n’est pas la même! Parfois il s’agit de rencontres sexuelles: partouze, orgie au cours desquelles des photos et vidéos sont parfois prises.

Même la conscience a foutu  le camp! Il y’a quelque temps les « nudes » étaient à la une dans la zone estudiantine du Sud-Ouest Cameroun. Des jeunes filles qui avaient acceptées être filmées nues, ou qui avaient envoyé des photos d’elles nues se retrouvaient exposées sur les réseaux sociaux. Une situation assez flippante à la limite.

IMG_20170620_213056_542

QUE FAIRE?

Je pense que le dialogue et le fouet doivent être de mise face à cette situation.

Dialoguer avec les plus jeunes, afin qu’ils soient avertis et ne se lancent pas aveuglément dans des affaires louches sur les réseaux sociaux.

Frapper ceux qui se croient intouchables sur la toile au point de nuire à l’intégrité de leurs concitoyens.

MW

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s