papier du Dimanche

ÊTRE MÈRE AU FOYER, MÈRE CÉLIBATAIRE, OU MÈRE SALARIÉE ET ENTREPRENDRE: « LES MAMPRENEURS KAMER »

Les choses ont réellement commencé à bouger au Cameroun. Une nouvelle ère est arrivée: celle de la génération qui a compris que le développement de notre pays ne passera par personne d’autre que nous, que l’égoïsme ne profitera pas au pays et surtout qu’il est nécessaire de se mettre ensemble afin d’affronter les obstacles que nous rencontrons. C’est dans cette vision que s’inscrit le réseau des Mampreneurs kamer.

De quoi s’agit-il?

Mampreuneurs signifie simplement mamans et entrepreneurs. C’est un mouvement qui est né aux États-Unis unis d’Amérique (Mompreneur) et qui a déjà pris de l’ampleur en Europe, notamment en France. Il s’agit de femmes mères qui, malgré la difficulté qu’il y’a à s’occuper des enfants, se lancent quand même dans le grand périple qu’est l’entrepreneuriat avec tout ce que cela comporte. Quand on sait qu’entreprendre revient à être son propre patron, son propre héros, et absorbe tellement d’énergie, on s’imagine combien de fois cela serait pénible pour une femme qui a en plus des enfants et souvent un foyer à gérer.

Ces femmes décident donc de se mettre ensemble afin de partager, collaborer afin d’aller plus loin.

IMG_20170617_154617-1.jpg

Les Mampreneurs kamer

Comme je l’ai mentionné à l’introduction, une nouvelle génération qui a pour vision de porter le pays très haut est en essor au Cameroun, il suffit de voir les génies qui se révèlent à nous chaque jour.

Être maman ne devrait pas constituer un frein à l’entrepreneuriat. Celles du Cameroun sont bien décidées à apporter leur pierre à l’édifice. C’est dans cette optique que s’est formé un réseau de jeunes mamans Camerounaises: des porteuses de projets, des plus rodées, des désireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat. Le réseau s’est formé d’abord au niveau des réseaux sociaux, car il faut préciser que les membres se trouvent à travers le monde et le digital permet donc de toutes se retrouver.

Toutefois, la première rencontre des Mampreneurs vivants au Cameroun s’est tenue en ce mois de Juin.

OBJECTIFS

Promouvoir l’entrepreneuriat féminin

Il n’est plus question de considérer le fait d’être maman comme un boulot à plein temps. La maman Camerounaise doit contribuer non seulement socialement mais aussi économiquement à la construction du pays, en créant de la valeur.

Favoriser l’esprit d’entrepreneuriat chez les mamans

Plusieurs femmes ne sont pas épanouies, soit parcequ’elles sont dans leur maison à longueur de journée, soit parcequ’elles ont une activité routinière qui ne les satisfait pas ou alors elles ne se sentent pas vraiment utiles dans ce qu’elles font. Le problème qui se pose est que certaines sont en manque d’idées pour entreprendre. Les booster afin qu’elles découvrent et développent leurs talents décidant ainsi de sortir de leur zone de confort est un des objectifs majeurs du réseau des Mampreneurs kamer.

Favoriser l’épanouissement personnel et professionnel

Se lancer dans l’entrepreneuriat n’est pas du tout chose aisée, on ne le cache pas. Parfois des mamans et épouses sont tentées de tout abandonner car elles sont surmenées et n’arrivent plus à assurer leurs rôles familiaux convenablement. Il est donc important qu’elles sachent comment gérer cette situation sans devoir rien abandonner. À travers des échanges avec d’autres mamans vivant la même situation et qui elles, ont réussit à bien gérer. Des conseils et le mentoring dans le réseau sont en vigueur afin de palier à ce type de problème et ainsi favoriser l’épanouissement personnel et professionnel des mamans. Il est aussi surtout question de se soutenir mutuellement.

FB_IMG_1497808291718.jpg

Puisque où se trouvent des mamans doit se trouver le bonheur, des actions sociales sont incluses dans le programme des Mampreneurs kamer afin de donner le sourire aux nécessiteux.

LA PREMIÈRE RENCONTRE À DOUALA: UN SUCCÈS

IMG_20170617_141121.jpg

Le réseau de Mampreneurs kamer comprend actuellement près de 1500 membres à travers le monde, puisque la majorité se trouve au Cameroun et qu’il s’agit du QG, une rencontre a été organisée à Yaoundé, puis à Douala. Question d’entrer physiquement en contact les unes avec les autres, rappeler les objectifs ainsi que les valeurs du groupe et réfléchir sur les actions à mener en vue d’atteindre ces objectifs.

Parlant de celle de Douala à laquelle j’ai pris part entend que membre:

received_1506410239398311.jpeg

La modératrice Jeanne Laure Kenmogne, a marqué la rencontre par sa ponctualité, son accueil des membres ainsi que la direction très détendue des échanges.

IMG_20170617_151353

Claude Marcelle Kuissu, auto-entrepreneur, a rappelé la nécessité de l’entrepreneuriat féminin dans notre pays, et surtout la nécessité de se serrer les coudes car rien de porteur ou d’édifiant ne peut se construire si on est toute seule.

IMG_20170617_152133

Elsa Paola, CEO de Iwa Design and Accessories, a entretenu les dames sur la nécessité de produire local et faire vivre le « made in cameroon ». Malgré les nombreux freins, accorder de l’importance au « made in cameroon » est une mission qui incombe les jeunes entrepreneurs, car il y va de la vie de l’économie du Cameroun. En plus, le « made in » est indéniablement un signe de fierté nationale.

IMG_20170617_165953

Enfin, Larissa Audrey, mariée, maman de deux enfants, fonctionnaire et jeune entrepreneur a partagé son expérience avec l’Assemblée. Ainsi, elle a mis l’accent sur le fait qu’il est nécessaire et même urgent de sortir de sa « zone de confort » pour se lancer. Quand on désire vraiment se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut accepter de faire des sacrifices personnels (tels qu’avoir des week-ends de travail loin de sa famille), il faut être prête à faire face aux rejets, s’ouvrir au monde à travers des recherches et des échanges. Surtout il ne faut avoir aucune peur, aucune honte à toujours aller vers les autres.

La locomotive est en marche, les Mampreneurs kamer comptent bien faire écho.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MW

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 réflexions au sujet de “ÊTRE MÈRE AU FOYER, MÈRE CÉLIBATAIRE, OU MÈRE SALARIÉE ET ENTREPRENDRE: « LES MAMPRENEURS KAMER »”

  1. C ‘ est fantastique .et vaiment un grand chapeau à celle qui a eu l ‘ idée de créer ce groupe de mampreuneurs .
    Je crois avec cette plate forme bcq de femmes , mère , qui traînent encore le pas pour se lancer dans le monde De l ‘ entrepreuneriat n ‘ hésiteront pas à découvrir cette aventure .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s