papier du Dimanche

CAMEROUN: STEVE MVONDO, PHOTOGRAPHE, CRÉATEUR ARTISTIQUE, AUTODIDACTE AU PARCOURS SUPER ATYPIQUE.

Une fois de plus, trouver un titre qui sied à cet article a été super compliqué pour moi, la seule raison en est que la personne dont je vais vous parler est atypique et elle a un parcours tout aussi atypique ce qui ne facilite pas du tout les choses.

Vous avez sûrement entendu parler ou vous êtes tombés sur des oeuvres de « Steve Mvondo photography » et/ou « Steve Mvondo arts and Inspiration » sur la toile. La plupart le connait comme un photographe professionnel de mariages, car il s’agit bien d’une de ses spécialités, mais son parcours et sa carrière vont bien au delà.

QUI EST STEVE MVONDO?

C’est un jeune Camerounais passionné de photographie, design et création artistique en général. Né d’une famille nombreuse, comique de nature (il est impossible de s’ennuyer avec lui), il est aussi très intelligent c’est la raison pour laquelle sa famille a toujours vu en lui un futur diplomate ou autre grande personnalité de la République. Il est titulaire d’un Master en droit depuis 2012 à la prestigieuse université de Buea au Cameroun: oui Steve Mvondo est un juriste de formation!

FB_IMG_1497194669596.jpg

QUE S’EST-IL PASSE?

Steve indique l’année 2010, au cours de laquelle il commence son cycle de Master comme le point de départ. Il a alors découvert sa passion pour tout ce qui est design graphique et ensuite le désir de produire de belles photos. Il se plaisait à prendre en photo ses amis, à s’essayer sur photoshop et suivre des tutoriels de photographie sur YouTube de façon constante. 

Après son Master, sa famille aimerait bien qu’il rentre à Yaoundé et passe des concours administratifs mais lui, il préfère migrer à Douala et faire de petits métiers pour s’améliorer dans les domaines qui le passionnent (secrétariat, graphisme dans des imprimeries…) ce qui lui permet d’apprendre sur le terrain et toujours se perfectionner. C’est ainsi qu’il s’attire le courroux de son père qui considérait cela comme une forme de rébellion. Résultat, le cordon est coupé il est désormais maître de son destin et ne peux que compter que sur lui-même pour la suite surtout financièrement parlant.

CROIRE EN SES RÊVES ET SE DONNER LES MOYENS, CAR PERSONNE NE LE FERA À SA PLACE 

Seul face à son destin, Steve se refuse de rentrer chez papa demander de l’aide. Mais, il persiste à développer ce qu’il aime faire. Il est donc un pur autodidacte, passionné du numérique et souvent recommandé. C’est ainsi qu’après avoir fait des économies il réussit à s’acheter son propre appareil photo performant et créé son blog dans lequel il présente ses oeuvres. Plus tard il est employé dans le service de création artistique chez MW (prestigieuse agence de communication à Douala). Cela lui a permis de gagner encore plus en expérience et être plus professionnel. Mais une fois de plus ce sera un passage éclair, car Steve est de nature libre et aime être en mouvement; il déteste donc la routine. Être salarié pour lui est donc comme une prison qui l’empêche de s’exprimer totalement.

FB_IMG_1497194728862.jpg

 

DÉMYSTIFIER LA PHOTOGRAPHIE AU CAMEROUN

La photographie est un art. Certains auront tendance à croire que Steve a échoué du fait qu’il ait fait des études de droits et soit devenu photographe. La raison en est que: au Cameroun la photographie est perçue comme un métier rétrogradant, très simple qui ne demande aucun savoir compliqué, juste d’avoir un appareil et c’est tout.

À travers son blog, Steve se donne la mission d’éclairer les profanes sur ce qu’est réellement la photographie. Leur montrer que le photographe professionnel créé, arrange et fait parler ses oeuvres, il ne s’agit pas de celui qui les bouscule lors des mariages ou à la sortie de l’église à Noël.

 

LA MOISSON DE L’ENDURANCE, DE LA PERSÉVÉRANCE ET DE LA PERFORMANCE

À travers son blog, Steve se fait remarquer en 2015 par une dame expatriée qui apprécie ses oeuvres et se marie au Cameroun en Janvier 2016. Il parle toujours de cette histoire avec beaucoup d’émotions car c’est celle qui a cru en lui la première, elle a eu confiance en ce qu’il fait et lui a confié cette tâche en toute sérénité. Ce fût son premier grand challenge et gros cachet, alors il fallait juste être excellent. Son plus grand plaisir à Steve a été de voir la joie de la dame lorsqu’elle a vu le résultat et lui a dit merci.

Le bonheur quand tu fais ce que tu aimes, ce n’est pas l’argent que tu gagnes, mais la joie que tu procures aux autres, ceux qui bénéficient de ton savoir-faire.

STEVE MVONDO

L’ENVOL CONTINUE

 Depuis le début de l’année 2016, que Steve considère comme le véritable envol car il a enchaîné plusieurs marchés et a toujours rendu les clients heureux,  l’envol continue. Il est toujours super connecté, présent sur tous les réseaux sociaux. En plus, il a déjà son studio « AKIBA STUDIO » à Douala ce qui lui permet d’explorer d’autres horizons. Il est à son propre compte et surtout Il a des oeuvres exposées au MUSÉE NATIONAL D’ART CONTEMPORAIN DU CAMEROUN qui a été inauguré le 30 Mai dernier à Yaoundé.

Un entrepreneur n’est jamais satisfait. Lorsqu’il accompli un exploit la joie est instantanée, ensuite il voudra plus. Toujours se perfectionner, toujours viser l’excellence.

STEVE MVONDO

LES DIFFICULTÉS

La plus grande difficulté de Steve est celle que rencontrent tous les entrepreneurs en début de carrière: ne pas être compris. La société a des standards, la société africaine encore plus. Et au Cameroun nous avons peur du changement, peur de l’inconnu. Ce qui a donné du zèle à Steve c’est ce qu’il appelle « la têtutesse » lol. Personnellement, je le vois plus comme de la détermination.  Une autre difficulté a été le fait qu’il soit autodidacte et qu’il n’ait pas de mentor, des personnes ont abusé de sa confiance, joué sur sa naïveté. Mais il voit en cela du positif, car ça a permis qu’il mûrisse, tirent des leçons et ne refasse plus les mêmes erreurs.

LES CONSEILS

Il est indispensable de se découvrir, savoir ce qu’on aime faire, car Steve pense que chacun de nous nait avec un talent et c’est à chacun de soit le développer soit le laisser mourir.

Toujours apprendre, on ne cesse jamais d’apprendre, car on ne sait jamais assez. Après avoir découvert son talent, il faut le développer constamment et rechercher toujours mieux. Être curieux et update.

Aller vers les autres, le fait que Steve n’ait pas eu de mentoring l’a amené à commettre plusieurs erreurs. C’est la raison pour laquelle il conseille aux jeunes d’aller humblement vers les personnes expérimentées de leur domaine et de ne pas voir en eux des concurrents et donc des adversaires.

Puisqu’il déplore le silence et l’égoïsme de certains aînés, Steve pense qu’il faut partager ce qu’on connait avec les autres car en fait les bénéfices sont mutuels, en apprenant aux autres on apprend soi-même à travers ses recherches. C’est ainsi qu’il n’hésite pas à assister aux conférences pour partager son expérience, mais aussi il offre constamment des cours de photographie en ligne.

LE FUTUR

la photographie n’est qu’une pièce du puzzle

Nous aurons des tas de surprises de la part de Steve car il ne compte pas s’arrêter aux photos de mariages, mais percer dans l’audio visuel et bien plus dans l’avenir.

Toujours aussi fière des pépites du 237! On lui souhaite bon vent à Steve Mvondo.

Steve Mvondo photography

MW

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

 

1 réflexion au sujet de “CAMEROUN: STEVE MVONDO, PHOTOGRAPHE, CRÉATEUR ARTISTIQUE, AUTODIDACTE AU PARCOURS SUPER ATYPIQUE.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s