culture

LES ÉVÉNEMENTS CULTURELS MARQUANTS DE LA SEMAINE: KOPPO, LE RETOUR; 21ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DES ÉCRANS NOIRS.

C’est le début du week-end! On a le punch, quoi de mieux pour se détendre que se s’intéresser à la culture Camerounaise, notamment la musique et le cinéma: mes préférés. Je ne sais pas vous, mais moi deux événements m’ont enjaillé cette semaine et j’ai d’ailleurs toujours le sourire aux lèvres pour cela. Il s’agit du retour du rappeur KOPPO et l’annonce des nominés à la 21ème édition du festival des écrans noirs qui se tiendra dans une trentaine de jours au Cameroun.

KOPPO, THE RETURN

Après que le rappeur original par son utilisation spéciale du camfranglais (tournures et rimes propres à lui) nous ait mis de l’eau à la bouche et nous ait fait mordre nos langues avec ses titres phares « Emma », « si tu vois ma go », « j’en ai marre » entre autres, il a disparu de la scène musicale. Bien que nous continuions de nous régaler avec ces anciens titres, nous demandions du nouveau.

Voilà une dizaine d’année plus tard le rappeur camfranglais est de retour, et il n’y va pas de main morte. Il revient avec la « Gromologie » et sa « Redynamisation des bindi mots de bases » (ne me demandez pas ce que ça signifie, je n’ai pas encore discuté avec lui, lol).

En écoutant ce song, j’y vois la satire de ces personnes dites intellectuelles, à cause de leur niveau d’étude, qui se plaisent à brandir leur intellectualisme à travers l’utilisation du registre de langue soutenu lors de leurs conversations où qu’elles se trouvent. Leur but principal étant d’impressionner. Elles pensent qu’ « être cultivé » revient à maîtriser la langue du colon au point de négliger sa propre culture.

Comme toujours la controverse est au rendez-vous. D’aucun vous disent que Koppo détruit la jeunesse à travers l’usage du « camfranglais » ou encore que Koppo a dit que l’école n’est pas importante. Pour ma part, je pense que les vrais intellectuels, pas ceux qui ont juste amassé des diplômes parfois truqués même, savent dans quel cas utiliser tel ou tel registre de langue, selon le contexte et leurs cibles; ils n’ont pas besoin d’utiliser des gros mots lorsqu’ils s’expriment pour attirer l’attention. Et en ce qui concerne la destruction de la jeunesse, je pense que les jeunes qui voudront le suivre devront d’abord s’appliquer à l’école. Car pour avoir un tel niveau de rime en camfranglais il faudrait déjà maîtriser les bases ainsi que les rouages des langues française et anglaise.

Trop de longs discours, c’est le week-end et je sais déjà que le rythme assiko de ce song me fera kossa* comme il faut.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(regarder) KOPPO, Gromologie

21ème ÉDITION DU FESTIVAL DES ÉCRANS NOIRS 

Aussi, depuis le début de cette semaine, on connait les nominés aux différentes catégories du grand événement cinématographique africain: festival des écrans noirs, qui se tiendra dans un mois chez nous.

Bref Background 

Le festival des écrans noir est un événement annuel institué depuis 1997 par l’association écrans noirs avec pour mission la promotion et la diffusion du cinéma africain au Cameroun et en Afrique Centrale.

Les objectifs

Distraire en donnant à voir des films africains.

Promouvoir chez les jeunes une culture cinématographique.

Favoriser la formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

Favoriser la formation des critiques, comédiens et professionnels de tout métiers annexes et connexes au cinéma.

Favoriser les rencontres entre acteurs du cinéma (réalisateurs, comédiens, professionnels) et avec le grand public.

Les Camerounais dans les catégories internationales

SELECTION LONG METRAGE:   LIFE POINT d’ Achille Brice

COURT METRAGE:          HANDS, de Frank Thierry Lea Malle

                                             LECON, de Patrick Timbe

                                            LE GOUT DU CALOU, Marvin Yamb

SERIE:                                AISSA, de Jean-Roke Patoudem

                                           OUR WISHES, de Jean-Pierre Bekolo

                                           RUMBLE, de Billy Bob Ndive Lifongo

DOCUMENTAIRES (INTERNATIONAL)

                                 DEUX VISAGES D’UNE FEMME BAMILEKE, de Rosine Mbakam

DOCUMENTAIRES (AFRIQUE CENTRALE)

                                     DJAMBAR, SEMBENE L’INSOUMI, de Eric Bodoulé Sosso

                                    DEUX VISAGES D’UNE FEMME BAMILEKE, de Rosine Mbakam

Les autres catégories ainsi que les nominés se trouvent sur le site des Ecrans noirs ci dessous:

 site Ecrans Noirs

Alors rendez-vous pris, du 15 au 23 Juillet 2017 à Yaoundé et Douala pour ce grand festival africain. Les gagnants auront des récompenses entre 100.000 et 1.500.000 FCFA ainsi que leurs parchemins.

 

*kossa : danser

MW

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 réflexion au sujet de “LES ÉVÉNEMENTS CULTURELS MARQUANTS DE LA SEMAINE: KOPPO, LE RETOUR; 21ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DES ÉCRANS NOIRS.”

  1. J’espère que c’est réellement le retour de KOPPO. Et ce single est là pour donner un pieds aux fesses aux agrégés en français inutile.
    Pour ce qui est des écrans noirs, il faut peut-être trouver un autre moyen de motiver le Camerounais​, à vivre le cinéma africain. Mais une chose est sûre, si le produit est bon, il est bon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s