réseaux sociaux

À LA RECHERCHE DES LIKES ET DU BUZZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, LES JEUNES DEVIENNENT FOUS…

La semaine dernière sur Facebook, j’ai lu  dans une publication que les Camerounais n’étaient pas prêts pour l’avènement des réseaux sociaux. Cette assertion pourrait paraitre insultante, rétrogradante et est même énervante, mais l’auteur a sûrement été confronté à des comportements « primitifs » de la part de certains Camerounais sur la toile. Même s’il est vrai que ce n’est pas juste un problème Camerounais car d’autres pays sont aussi concernés. Mais comme je le dis toujours, je préfère mettre l’accent sur des sujets que je maîtrise, sur ce qui est proche de moi, donc mon cher et beau pays.

La recherche des LIKES est une véritable obsession 

Les utilisateurs de réseaux sociaux sont en grande majorité des jeunes. L’interactivité est une des caratéristiques principales des réseaux sociaux, alors rien d’étonnant si ces derniers se plaisent beaucoup à interagir avec le monde. Toutefois, le phénomène de recherche de likes est devenu une véritable obsession pour les jeunes, que ce soit sur facebook, Instagram ou les autres réseaux.

Pourquoi? 

Le virtuel offre une plus grande liberté (moins de règles) et des opportunités. On arrive à réaliser des choses qui seraient impossibles dans la vraie vie pour certains. On parvient même à côtoyer de nombreuses personnes et à dire des choses qui n’auraient pas été évidentes à dire dans la réalité. Les jeunes aiment cette vie là. De plus, lorsqu’il y’a des milliers, des centaines de milliers et même des millions de personnes qui les suivent c’est encore mieux. Ils se sentent exister, ils estiment que leur vie a de la valeur. Ils sont vedettes dans ce monde irréel et cela les apaisent.

Comment?

Sur la toile afin d’avoir le maximum de likes il suffit d’attirer de l’attention. les formateurs en Community Management vous diront « il faut produire du contenu de qualité! »

Toutefois s’il ya un moyen indéniable pour se faire remarquer sur la toile, c’est à travers l’exposition de son intimité ou de sa sexualité. Si une jeune fille/femme veut se faire remarquer il lui suffit de se mettre nue ou à moitié nue, rien que ça! Les likes vont pleuvoir ça et là et elle se sentira importante ne serait-ce que dans cette vie virtuelle là.

 

Ceux qui s’exhibent sur les réseaux sociaux sont en réalité peu sûrs d’eux et ont besoin de rehausser leur estime de soi à travers le regard des autres.

Cette jeune fille par exemple a vu ses images faire le tour du monde, car elle a posé nue pour avoir un maximum de likes selon des magazines Dakarois.

IMG_20170606_113254_559

Comment?

En créant le buzz, par des histoires ou des interventions qui animeront votre audience.

On dirait que les jeunes obéissent dorénavant à la loi du « tout est permis pour créer le buzz ». Pas plus tard que la semaine dernière au Cameroun, un être humain a perdu la vie et son corps a été repêché 3 jours plus tard dans les eaux du fleuve Sanaga. Puisque son véhicule avait été retrouvé près du pont avec à l’intérieur un mot disant « je suis dans l’eau », des jeunes Camerounais se sont empressés de créer un challenge sur cette histoire le jour de sa disparition même! Et cela est parti dans tous les sens.

IMG_20170606_114815.jpg

Pour moi c’était tout simplement ahurissant, car j’ai eu l’impression que nous perdions nos valeurs africaines. Cette chaleur, cette compassion, ce respect que le monde nous reconnait, avec nos familles agrandies et l’amour du prochain. Grâce ou à cause des réseaux sociaux on en vient à rire même du malheur et à banaliser des choses sérieuses. Tout cela dans le but d’attirer l’attention.

Vous avez même des divas qui posent près des cercueils et des tombes …

Tout cela est bien dommage, mais je pense que si des jeunes vont jusqu’à perdre la raison c’est peut-être par ignorance, il faudrait donc attirer leur attention sur la gravité de leurs actes. Et aussi leur faire comprendre que ces stars américaines-qu’ils idôlatrent-qui se mettent nues le font pour leur business; elles gonflent leurs cachets grâce au buzz et à la popularité, c’est leur choix de vie. Leur faire comprendre qu’ils ont beaucoup à perdre, même si ce n’est pas à l’immédiat.

Enfin il y’a bien des Camerounais qui attirent de grandes audiences et font le buzz sur les réseaux sociaux sans se mettre à poil et sans prendre part à de bêtes challenges. Je parlerai plus amplement de ceux là plus tard.

MW

1 réflexion au sujet de “À LA RECHERCHE DES LIKES ET DU BUZZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, LES JEUNES DEVIENNENT FOUS…”

  1. Parlant de
    L’avidité des jeunes camerounais pour le buzz j’ai été choqué de voir les camerounais tourner en dérision la fin tragique de l’évêque Balla ce qui est une entorse au respect des moeurs africaines.autrement dit,les réseaux sociaux vont continuer l’abrutissemment des masses africaines.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s