papier du Dimanche

PROM’ÉTUDE OU UNE ÉDUCATION AFRICAINE POUR LES AFRICAINS

Le phénomène des jeunes diplômés au chômage n’est plus nouveau au Cameroun. Il suffit de les voir se bousculer dans le secteur informel, des motos taximen* titulaires de Baccalauréat, Licence et même Master abondent dans la capitale économique Douala. Car il faut bien « faire quelque chose », gagner de l’argent pour survivre. À qui la faute? Il est très facile de pointer du doigt le Gouvernement qui ne s’attèle pas à créer des emplois pour ces jeunes. Accuser le réseautage qui fait en sorte que si on n’a pas de parrain on ne peut pas évoluer, ou même accuser l’arrière grand-mère au village (qui n’arrive même plus à marcher) de blocage. Vous verrez même plusieurs de ces jeunes dans des églises de réveil à la recherche du déblocage.

Et si on marquait un temps d’arrêt sur les études que nous menons dans notre pays?

D’abord, notre système éducatif fait en sorte que la plupart des documents que nous utilisons viennent de l’étranger. Ces livres sont adaptés au contexte de l’étranger, soit européen ou américain. Je me souviens même qu’à l’Université, Master 1 option English litterature, l’enseignant nous avait fait acheter deux livres de l’Inde, dont malheureusement ou heureusement j’ai oublié les titres. Ensuite, par manque d’orientation les jeunes s’aventurent souvent vers des formations quasi entièrement théoriques; ils en ressortent avec des diplômes mais sans savoir-faire. Après mon Master en « English litterature » je ne savais quoi faire à part enseigner (ce qui ne me convenait pas), alors j’ai dû aller faire une autre formation en Marketing afin de m’enrichir sur l’axe pratique en particulier. Enfin, certains vont jusqu’à faire des formations non appropriées à notre contexte et sans débouchées dans notre pays.

L’éducation est une chose primordiale et indiscutablement nécessaire dans toute société, ça on ne le niera jamais. Alors, orienter les enfants et les jeunes Camerounais vers des secteurs porteurs, leur inculquer la discipline (car rien de sérieux ne se construit dans l’anarchie), mettre à leur disposition des outils didactiques adaptés, efficaces mais surtout accessibles qui les aideront en plus d’un accompagnement psychologique (à caractère motivationnel), sont là les missions même de PROM’ÉTUDE (promotion de l’étude)

J’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec le promoteur de ce concept Hervé KAMGAING (facebook: RV Kamher) qui a apporté des éclaircissements sur ce qu’est prom’étude, car il s’agit d’un concept tellement intéressant, mais parfois il n’est pas bien cerné par certains.

Il s’agit:

1) de l’accompagnement scolaire en ligne (vulgairement appelé « cours de répétition ») pour des jeunes préparant des examens ou rencontrant des difficultés dans des matières précises à l’école.

2) des formations à la carte. Sur leur page, on peut voir un certains nombre de formations proposées (en ligne comme sur le terrain ). Il s’agit d’orientation vers des formations dont le Cameroun a le plus besoin (sans toutefois nier l’importance des autres formations), et d’édification sur le secteur choisi. Une autre chose qui m’a positivement impressionnée c’est le fait que ces formations sont axées sur la transformation des richesses qui existent déjà chez nous, plutôt que de s’évertuer à  » Innover » en créant des choses « révolutionnaires » qui ne seraient solutions à aucun problème local.

3) des outils tels que des applications didactiques qui seront mises à disposition des apprenants. Elles permettront entre autre de leur faire parvenir des informations cruciales pour leur formation (car il se pourrait que l’Africain type n’aime pas lire). Et aussi, de leur envoyer des textes motivateurs et édifiants. La première application fera sa sortie en Août prochain, juste avant la rentrée scolaire au Cameroun et des jeunes pourront commencer à en bénéficier.

La particularité des formations de Prom’étude est la coloration Africaine. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai parlé d’une éducation africaine pour des Africains. Il s’agit de permettre aux jeunes d’apprendre sans être dépaysés. L’Africain en général et le Camerounais en particulier sera plus à l’aise si les outils d’accompagnement à sa formation lui sont familiers, jusqu’au langage. Il s’agit de lui faire assimiler rapidement en utilisant un langage qui lui est commun, plûtot qu’en imitant ce qui est fait ailleurs et qui lui est donc totalement étranger.

En plus des informaticiens qui sont au laboratoire jours et nuits pour mettre sur pieds des applications adéquates, l’équipe de Prom’étude mène des études constantes afin de comprendre l’environnement Camerounais et réfléchir à ce qui peut être apporté en solution (ou amélioration) aux divers problèmes dans le cadre de l’éducation précisément. Toujours en gardant la vision de rendre l’éducation accessible à tous les Camerounais.

Comme tout projet celui ci n’est pas sans difficultés. Malgré la rétissance des gens et l’ingratitude du secteur de l’éducation (bien que reconnu comme important) et malgré la difficulté à trouver et convaincre des partenaires, l’équipe de Prom’étude ne baisse pas les bras, mais inscrit ses actions dans le long terme.

À l’entrée il s’agit d’avoir de jeunes élèves, étudiants ou non étudiants, impacter par rapport à leur environnement, afin d’avoir à la sortie des producteurs/consommateurs pleins, et non juste des imitateurs consommateurs (lol).

Enfin, autour des actions de Prom’étude, nous avons en annexe des productions des livres et des mentorings ou coachings.

Découvrir Prom’étude

Site internet: http://www.prometude.com

*Moto taximen: transporteurs urbains qui utilisent des motos.

MW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s