papier du Dimanche

NON, LES JEUNES CAMEROUNAIS N’ONT PAS CESSÉ DE RÊVER

Des ondes de pessimisme ambiant semblent s’être emparées de la jeunesse Camerounaise. Les politiques ne leur laissent aucune chance. Les jeunes peuvent être Bac+6 ou bac+8 et être au chômage car n’étant pas réseautés. Incapables de déployer leurs ailes à cause des leaders gouvernementaux qui ne veulent pas céder leurs places et ne veulent leur donner aucune chance , ceux ci semblent être condamnés à oublier leurs rêves. Mais, il n’en est rien.

Cette image d’une jeunesse Camerounaise découragée est simplement du « fake »*. Ceux des jeunes qui tiennent ce type de discours obscurs sont simplement des paresseux qui « profitent de la pluie pour déféquer dans le torrent »*. Heureusement il existe toujours des millions de jeunes au Cameroun qui rêvent, qui se battent et perdent le sommeil afin de réaliser des projets les tenant à coeur, des projets qui développeront leur pays tôt ou tard. Ils ne sont peut-être pas célèbres, mais ils sont satisfaits de se sentir utiles à quelque chose et le peu de reconnaissance leur tient à coeur. KEMNEKEU THIERRY et FOTSO BIENVENUE font partie de ces jeunes.

DREAM est une start-up montée par un groupe de six jeunes Camerounais (Tchoula Thomas, Merveille Ekosso, Moungang Djoki, Ntenbia José, Choume Josiane et Thierry Kemnekeu) en 2013, dont Thierry est responsable de la communication. Ils ont choisi de se spécialiser dans le design, la tampographie, jusqu’à la création audiovisuelle. Ces jeunes ont des parcours différents et des formations divergentes mais ont compris que le travail en collaboration est une excellente entreprise et chaque point de vue compte, que ce soit celui de l’infographe, du designer, du commercial ou du communicateur.

Ces jeunes ont beaucoup galéré depuis le lancement de leur start-up, comme vous pouvez l’imaginer ils n’ont pas eu de prêt bancaire et ont dû commencer avec des moyens réduits en s’offrant le matériel minimum et en brandant des accessoires qu’ils faisaient porter à leurs amis afin de se faire remarquer. Ainsi, le bouche à oreille a été un canal favori par lequel ils ont gagné plusieurs marchés et ont pu développer une visibilité.

Ce n’est qu’à partir de 2016 qu’ils commenceront à gagner des marchés importants comme le design des T-shirt du fan club de la gardienne des lionnes indomptables pendant la Can Féminine 2016, et tout récemment, des entreprises telles que ART (Agences de régulation des Télécommunications) et Total Yaoundé (ville siège de la start-up) ont fait appel à Dream pour designer les chemises de leurs employés à l’occasion de la fête du travail le 1er Mai prochain.

Ils ont galéré mais n’ont rien lâché, actuellement avec la demande qui augmente, ainsi que les clients qui sont de plus en plus pressés, l’équipe rencontre peut-être des obstacles de matériels de travail qui deviennent insuffisants et de logistiques puisqu’ils n’ont pas encore à leur disposition des véhicules, mais ils ne lâchent rien! Ils sont bien décidés à se faire une bonne image en satisfaisant leurs clients et en attirant beaucoup d’autres sur tout le territoire pour le moment et ailleurs dans l’avenir.

Thierry Kemnekeu

 

Fotso Bienvenue quant à elle comme nombre de jeunes Camerounais a un parcours plutôt atypique. Après avoir obtenu en 2008 son Baccalauréat A4 Allemand, sa famille souhaitait qu’elle fasse comme tous ses frères une formation professionnelle, mais elle a choisi de faire Lettres bilingues (Français et Anglais) à l’Université de Douala, l’une des universités avec une réputation internationalement reconnue comme négative (je le dis parce que je suis passée par là et lorsque mon tonton qui vit au Canada depuis de nombreuses années a voulu que je vienne étudier là bas, il m’a demandé « tu fréquentes quelle université au Cameroun? » j’ai dit « Douala » il a dit « oh! » la suite était plutôt frustrante). Alors Bienvenue obtient bravement sa licence en 2011, puis décide de faire un master en English litterature deux ans encore dans la même université.

Après le master, B.com– comme on aime l’apeller parcequ’elle est passionnée de journalisme, d’animation et a même fait plusieurs stages à la radio notemment à sweet fm, à Douala-n’a pas de boulot. Elle se lance dans des stages par ci par là, on se met à lui dire « voilà ce pays est maudit tes diplomes ne te servent à rien ».

Puisqu’elle est une bonne communicatrice, la transmission c’est son truc, elle se met donc à donner des cours à domicile aux enfants en classes d’examens, et elle propose ses services dans des établissements secondaires privés de la ville de Douala où elle dispense actuellement des cours d’anglais.

Le virage 360 degré que cette dernière a effectué et est actuellement « câlée » est celui de l’art plastique, précisément la peinture. Cette passion s’est subitement éveillée en elle et malgré le fait que ce ne soit pas encore une activité porteuse chez nous, elle ne lâche rien. Elle a effectué des formations, et a déjà fait des expositions. J’ai assisté à l’une des expositions qui s’était tenue à l’hôtel « Foyer des marins » à Akwa Douala et les visiteurs étaient plutôt blasés.

Son objectif actuel est de vulgariser l’art plastique dans notre pays, ou du moins permettre que toute personne intéressée puisse avoir des informations sur ce qui se fait (les galleries, les artistes, les expositions…) à travers la création d’un site internet spécialement dédié art plastique au Cameroun.

Bienvenue Fotso

IMG_20170416_210133.jpg

On ne peut que leur souhaiter bon vent!

MW

Fake*: faux

Profiter de la pluie pour déféquer dans le torrent*: prendre avantage d’une mauvaise situation pour justifier ses erreurs.

 

2 réflexions au sujet de “NON, LES JEUNES CAMEROUNAIS N’ONT PAS CESSÉ DE RÊVER”

  1. Un exemple de travail en groupe, ce n’est plus un rêve! Il est essentiel de se mettre en groupe, partager sa vision et ne pas fermer la porte à ceux qui peuvent « marcher » avec nous.
    Faire ce qu’ on aime, et aimer ce qu’ on fait.
    À tous ceux là, ne baissez pas les bras.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s